98   881
9   261
55   1759
264   542
13   378
65   553
235   771
35   1234
34   443
102   1394
28   554
38   437
44   700
82   936
19   425
17   588
18   257
6   408
40   1357
10   460

Les réseaux sociaux

Je suis assise sur le canapé dans mon superbe pantalon de jogging et un t-shirt surdimensionné. J’avais prévu de me détendre et de me relaxer. Dans une main, je tiens une tasse de thé rooibos fraîchement préparé et dans l’autre un livre, que je suis sur le point de commencer.  Tout est calme et paisible jusqu’à ce que mon téléphone commence à vibrer

C’est un nouveau message WhatsApp. Je me dis bien entendu que je vais répondre pour pouvoir ensuite commencé mon livre, jusqu’à ce que je me rende compte qu’il y avais d’autres messages non-lu. Il faut donc que je répondre à tout le monde. 5 minutes plus tard, j’ai répondu aux anciens messages mais pendant que j’ai mon téléphone dans la main, je me dis que pourrais jeter un coup d’œil à mon Instagram.  Ca fait au moins 2H que je ne me suis pas connectée j’ai du louper pas mal de trucs.  Je suis assise sur le canapé en train de perdre mon temps. Je suis sur le point de ranger mon téléphone et d’ouvrir mon livre pour commencer à lire lorsque mon téléphone commence à sonner – c’est ma mère. J’adore ma mère, je lui répond c’est évident.  Après l’appel, je me souviens que j’ai besoin de vérifier mes mails. Demain c’est lundi et je veux être prête pour la semaine à venir. Je réponds à trois mails dans ma boîte de réception,puis je me rends sur YouTube pour voir les nouveautés. Merde, j’avais presque oublié: j’ai encore besoin de charger une nouvelle image Instagram ce soir. Je bâille . Quelle heure est-il encore? Je me sens fatigué.

Je regarde l’heure il est 23 heures. L’heure d’aller au lit. Le thé est maintenant froid et mon nouveau livre n’a pas été touché.
N’avais-je pas prévu de prendre un peu de temps pour moi ce soir,, pour lire? Où sont passées les heures? Le voleur de mon temps et de mon attention est tenu fermement dans ma main: mon téléphone. L’écran s’allume: 2 nouveaux messages WhatsApp, un appel manqué et deux nouveaux emails.

Nous sommes toujours connectés, disponibles.
Les enfants même très jeunes ont les yeux rivés sur un écran d’iPad.
Nous vérifions les likes plus souvent que nous ne demandons l’avis de nos proches.
Quand nous sommes avec nos amis, nous regardons notre téléphone pour voir les choses les plus cools qui se passe actuellement partout ailleurs.
Un vol de 10 heures sans Wi-Fi en vol ressemble à de la torture.
Nous devons partager nos moments forts de nos vacances sur Instagram, car cela nous rend presque aussi heureuse que l’expérience elle-même.
Nous ne nous comparons plus aux gens autour de nous. Les « objectifs Instagram » irréalistes sont la nouvelle norme.
Nous sommes toujours disponibles. Nous sommes censés répondre aux messages dans les 24 heures, sinon,les gens vont penser qu’il y a quelque chose qui cloche.

Nous avons d’innombrables opportunités de nous connecter: Facebook, Tinder, WhatsApp, etc. sont à portée de clic. Pourtant, en même temps, nous sommes les plus déconnectés que nous n’ayons jamais été. Nous publions, nous discutons et nous commentons maispassons plus de temps à regarder les écrans que le blanc des yeux des gens.

Nous obtenons beaucoup d’approbation: j’aime, partages etc. Pourtant, nous nous sentons plus seuls et isolés que nous ne l’avons jamais été. Après tout, tout le monde sur les médias sociaux semble vivre une vie meilleure que nous.

Nous avons plus de temps car a technologie rend tout très rapide.Pourtant, nous perdons du temps à faire défiler, regarder du contenu inutile sur Internet.

Nous vivons nos meilleures vies. Notre flux Instagram est parfait, nos profils Facebook affichent de joyeux souvenirs de vacances et nos photos en Bretagne sont si bien éditées qu’on pourrait croire qu’on est à l’autre bout du monde. Pourtant, nous luttons toujours pour essayer de répondre à nos propres attentes et ce tous les jours.

Les réseaux sociaux sont, sans aucun doute, un outil incroyable pour se connecter. Cela nous offre des opportunités que nous n’avons jamais eues auparavant. Mais ce devrait simplement être un canal à travers lequel nous sommes en mesure de prolonger et je dis bien de prolonger nos connexions réelles.

La forme de connexion la plus pure et la plus vraie aura toujours lieu entre deux êtres, sans qu’un écran les sépare. Votre présence sur les médias sociaux ne définit pas qui vous êtes en tant que personne.

Vous n’avez pas à parcourir le monde, faire du jet ski ou manger dans des restaurants chics, comme cette personne sur Instagram, pour être heureuse. De petites choses comme lire un livre ou câliner votre chien pourraient vous rendre aussi heureuse et devrait surtout !.

Vous pouvez passer un bon moment sans le partager sur les médias sociaux.

Vous ne serez jamais capable de revivre cette soirée avec vos amis alors lâchez votre téléphone !

Passer du temps dans la nature est plus gratifiant que de faire défiler des images de paysage pour la 5eme fois dans la journée.

Ne pas répondre devrait signifier que vous avez faire quelques choses, et que vous oubliez de vérifier votre téléphone. Cela ne devrait pas déranger les gens.

Chaque fois que vous avez les yeux rivés à l’écran, vous manquez l’occasion de saisir ce que ce beau monde a à offrir.

Une fois que vous avez fini de lire ce post, je vais vous demander de faire une chose: Éteignez votre téléphone. Oui, éteignez-le, ne le mettez pas simplement en mode avion. Prenez une pause. Le temps est le cadeau le plus précieux qui nous a été donné. Comment voulez-vous le dépenser?

J’espère qu’un jour, lorsque vous regarderez en arrière, vous vous rappellerez des aventures, des rires et des moments passés avec vos proches. . J’espère qu’un jour vous aurez plus à montrer au monde que votre flux Instagram. Je ne vous critique pas, j’ai eu le souci, mais maintenant je peux passer des après-midi entier sans checker Instagram ou autre et je m’en porte très bien !

Partager:

1 Commentaire

  1. 29 avril 2019 / 19 h 31 min

    Tellement vrai, merci pour cet article Florie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *