Facteurs et aliments responsable de la graisse abdominale

Je reçois beaucoup de messages me demandant comment se débarrasser de la graisse au niveau du ventre et du bas ventre. Bon déjà si vous avez une petite brioche, c’est normal. Nous sommes des femmes, la nature sais que nous sommes faites pour e ? nfanter, et nos ventres doivent donc pouvoir s’étirer pour pouvoir y faire tenir un bébé. Après l’excès est mauvais, et est liée à une mauvaise hygiène de vie.
Mais sachez que j’en ai malheureusement, avec beaucoup de flotte, question de génétique, je ne peux donc pas vous donnez de remèdes miracles pour avoir un ventre plat, car oui il y a bien des choses à faire et ne pas faire, ce sont des choses que je fais et ce depuis de très nombreuses années sans que mon ventre disparaisse (merci les hormones) mais je vais tout de même vous en parler car il y a la nutrition oui (je vous citerai la liste des pires aliments qui contribuent à prendre de la graisse au niveau du ventre) mais nous allons aussi parler hormones. D’ailleurs commençons maintenant.

LES HORMONES

Un dérèglement hormonal peut en effet être à l’origine de l’accumulation des graisses, plus particulièrement au niveau de la partie abdominale. Cela est dû au fait que certaines hormones jouent un rôle dans la répartition et le stockage des graisses dans le corps. Si l’équilibre hormonal d’une femme est bon, les graisses se localiseront essentiellement dans le bas du corps…. D’autres comme moi, ne stockeront pas la plupart des graisses dans les hanches, les fesses ou les cuisses mais bien dans le ventre… Les oestrogènes et la progestérone tendent à empêcher l’apparition de graisse abdominale tandis que le cortisol, l’hormone associée au stress, favorise la prise de graisse abdominale, autant chez les femmes minces que chez les femmes en surpoids. L’insuline, l’hormone de stockage de la graisse, est influencée par l’excès de calories venant des féculents raffinés et du sucre, sachant que les aliments qui contiennent à la fois des graisses et des sucres sont ceux qui ont le pire impact sur l’insuline.

La graisse abdominale n’est donc pas qu’une question de calories ou de poids. Une femme de poids normal peut tout à fait avoir une alimentation correcte, se dépenser physiquement et tout de même avoir de la graisse abdominale. Salut c’est moi ! Dans ce cas-là, il faut savoir que le problème réside certainement au niveau de la gestion du stress, car ce dernier a une grande influence sur la silhouette. Un stress physique ou psychologique entraîne la libération de cortisol dans l’organisme.
Vous pensez peut-être que manger moins et faire plus de sport ne pourront en aucun cas empirer votre graisse abdominale ? Détrompez-vous : les régimes hypocaloriques et les séances de cardio intensif sont les sources les plus importantes de stress. Le stress englobe non seulement les situations où on se sent anxieux ou déprimé, mais aussi le souci pour l’apparence physique, les tensions relationnelles, les problèmes professionnels, le manque de sommeil, les régimes extrêmes et le surentraînement, entre autres. Bref il saut se détendre !

Et comme une hygiène de vie saine passe également par une bonne alimentation, il vaut mieux essayer de réduire autant que possible les aliments à la fois gras et sucrés, et d’augmenter la part des aliments riches en flavonoïdes car ils permettent de réduire l’activité globale du cortisol dans l’organisme. Mettez donc au menu les myrtilles, les groseilles, les pêches, nectarines, et le chocolat noir, entre autres.

 

NUTRITION

Certains aliments aiment défier le système digestif, provoquer une inflammation et faire grimper les kilos – c’est pourquoi il est important d’apprendre quelles sont les aliments qui fonctionnent le mieux pour votre corps et éviter les aliments qui ne l’aident pas.

Si vous mangez des aliments entiers remplis de nutriments, d’antioxydants et de VIE surtout, votre corps fonctionnera à son meilleur niveau! D’autre part, si vous mangez des aliments transformés qui sortent d’une boîte et ce à chaque repas, vous ne donnez pas à votre corps ce dont il a besoin pour fonctionner efficacement.

La plupart des aliments transformés disponibles sont fabriqué avec une tonne de sucre et des graisses, sans parler des colorants, conservateurs etc etc.

Autre chose, quand nous mangeons des hydrates de carbone, notre corps les digère sous forme de sucre. Lorsque vous mangez une grande quantité de glucides, votre taux de sucre dans le sang augmente, ce qui déclenche la libération d’une hormone (l’insuline) pour abaisser le taux de sucre dans le sang. Cette hormone insuline finit par convertir le sucre en FAT.

Les hydrates de carbone raffinés comme les céréales transformées, les bonbons, les boissons gazeuses et le sucre manquent de valeur nutritive et seront digérés beaucoup plus rapidement que les glucides complexes comme les légumes, les fruits et les légumineuses par exemple. Les régimes riches en glucides raffinés présentent donc un risque élevé d’obésité, de diabète et de cancer pour nous. Choisir des glucides complexes et des aliments entiers abaissera votre glycémie et réduira la quantité de sucre transformé en graisse ! Sans oublier que cela vous permettra de réduire les fringales et les grignotages !
Si vous faites du sport, Les deux moments les plus importants de la journée pour consommer des glucides sont : environ 90 minutes avant l’effort, et immédiatement après. Avant votre séance, mangez surtout des glucides complexes et, dans les 30 minutes qui suivent la fin de l’entraînement, prenez un mélange de glucides simples (mais des fruits!).

Vous devez aussi manger plus de fibres. Solubles et insolubles, les fibres alimentaires sont essentielles à la santé et contribuent à la perte de graisse. Un adulte devra en consommer environ 35 à 40 g par jour, dont un tiers sera constitué de fibres insolubles. En plus des céréales complètes riches en fibres bénéfiques, consommez en abondance des légumes fibreux (comme le brocoli) pour assurer votre quota journalier.

Les glucides ne sont pas le vrai problème dans l’augmentation de la masse grasse, car celle-ci est généralement le produit d’un excès de calories et de graisses conjugué à une insuffisance de dépense physique. Donc évidemment, bougez-vous les fesses !

Les pires aliments pour la graisse abdominale selon moi :

1. LES GLUCIDES RAFFINES.

Oui je sais il n’y a pas de bons et de mauvais aliments. Mais personnellement, je crois qu’il y a de bons glucides et de mauvais glucides! À mes yeux, les hydrates de carbone raffinés comme les chips, les gâteaux sucrés et les bonbons tombent dans la mauvaise catégorie. Alors que les hydrates de carbone complexes comme les légumes, les céréales complètes, les légumineuses et les fruits sont dans la bonne catégorie.

Comme je l’ai dit plus haut, les hydrates de carbone sont digérés sous forme de sucre, notre taux de sucre dans le sang augmente, l’insuline est libérée et le sucre digéré est stocké sous forme de graisse. Les aliments riches en glucides ont également tendance à déclencher l’inflammation et à réduire l’équilibre des bactéries intestinales bénéfiques.

2. LES GRAISSES TRANSFORMÉES

Je ne pense pas que j’ai besoin de décrire celui-ci à beaucoup haha. C’est le bon sens, manger des heures supplémentaires beaucoup de graisse transformée peut causer le gros gain!

Il y a une énorme différence entre les graisses saines et les graisses « malsaines ». Les graisses malsaines comme les gras trans et les graisses saturées sont liées à l’obésité, à l’inflammation et à l’excès de graisse du ventre. Je ne pense pas avoir besoin de développer des masses là-dessus car c’est tout simplement du bon sens. Cependant de nombreuses études ont montré que les graisses saines trouvées dans l’huile d’olive, les avocats, les graines et les noix peuvent réellement vous aider à brûler les graisses si elles sont consommées avec modération. Évidemment ce sont des aliments caloriques donc consommez des graisses saines tous les jours, mais avec modération.

3. LES PRODUITS TROP SUCRES

L’excès de sucre va de pair avec le n°1 de cette liste. Malheureusement, nos corps adorent transformer le sucre en graisse car ce qui dérègle surtout le métabolisme, c’est l’excès de sucreries et d’aliments riches en sucres cachés.Le problème avec les produits sucrés, c’est qu’ils entraînent une hausse brutale de la glycémie et, par ricochet, un pic de libération d’insuline.  Plus on consomme des produits sucrés, plus on sécrète d’insuline et plus on stocke. À l’inverse, en diminuant la consommation de produits sucrés, on favorise le déstockage en obligeant l’organisme à transformer ses graisses de réserve en carburant nécessaire à son fonctionnement.

L’excès de sucre conduit non seulement à un excès de graisse abdominale mais aussi à un gain de graisse globale. Au-delà de la prise de poids, l’excès de produits sucrés s’avère particulièrement néfaste pour la santé comme le diabète, l’hypertension ou encore des problèmes cardio-vasculaires.

4. LES ÉDULCORANTS ARTIFICIELS

Il a été constaté que l’introduction d’édulcorants dans un régime alimentaire n’entraînait pas toujours de perte de poids, et se suivait même parfois de l’addition de quelques grammes … La raison tient justement au manque suscité par les aliments « lights » : beaucoup de personnes ne parviennent pas à s’adapter aux apports plus pauvres de ces nourritures, et n’hésitent pas à en manger plus, pour se retrouver au final avec des apports nutritionnels aussi élevés voire plus encore qu’auparavant. Les edulcorants trompent le corps en lui indiquant qu’il va recevoir des calories mais en fait non … par ailleurs tous les édulcorants ne se valent pas. Par exemple, le sorbitol, présent notamment dans les bonbons et chewing-gum, dispose d’un pouvoir sucrant aussi élevé que le sucre ordinaire, ce qui fait que la quantité nécessaire pour parvenir à son remplacement apporte bien plus de calories que le sucre. D’autres édulcorants, en revanche, comme la stévia, sucrent jusqu’à 300 fois plus, pour un apport calorique proche de zéro.

Édulcorants naturels alternatifs:

Stevia, Xylitol, Sirop de riz brun, Sirop d’érable, Miel, Agave

5 LE LAIT ET LES PRODUITS LAITIERS

Le lait et le fromage, on ne va pas se mentir, contribuent à l’augmentation significative des calories et de matières graisses. Maintenant oui il existe d’autres alternatives faibles en gras disponible, comme le lait écrémé ou demi-écrémé, les yaourts et fromages faibles en matières grasses. Cependant il vaut mieux les éviter quand même. Vous connaissez mon avis là-dessus.

A coté de ça, et bien que les produits laitiers ont un index glycémique faible, ils entraînent quand même une poussée d’insuline. Et alors là l’indice insulinique est inté ressant. C’est une notion récente qui prend en compte l’augmentation réelle du pic d’insuline sécrétée après la consommation d’un aliment.  Par exemple, un yaourt possède un IG moyen d’environ 60 mais son indice insulinique est élevé, autour de 120 ! Le lait a un indice insulinique aussi haut que celui d’une barre chocolatée.  Privilégiez toujours les laitages issus de petits animaux comme la chèvre ou la brebis, bien plus digestes pour l’organisme que le lait de vache.

CONSEIL: vous pouvez obtenir du calcium à partir de nombreuses autres sources végétales !

Les causes d’un excès de graisse abdominale peuvent être multiples, mais les principales restent l’alimentation déséquilibrée, le manque d’activité physique, le stress ou encore un déséquilibre hormonal. Il y a vraiment tout un tas de facteurs à prendre en compte…
Et vous ventre plat ou ventre gras ? Haha !

Partager:

1 Commentaire

  1. 9 juillet 2019 / 21 h 43 min

    Bonsoir,
    Article très intéressant. Je souffre du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK, déséquilibre hormonal), et j’ai énormément de graisse viscérale. J’ai pris 50 kilos en 5 ans, à cause de ce syndrome. Mon corps fait de l’insulino-résistance. Il est très dur de perdre du poids même en adoptant les bons gestes. J’ai éliminé au maximum les produits transformés et ça m’aide beaucoup. En tout cas merci pour ton article.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *