Equilibrer ses hormones grâce aux super-aliments

Croyez-le ou non, mais tous les jours nous sommes exposés à des perturbateurs hormonaux potentiels dans notre environnement quotidien. Quels sont les perturbateurs hormonaux? Ce sont des produits chimiques / toxines qui peuvent affecter la santé de notre système endocrinien. Les déséquilibres hormonaux peuvent survenir si les hormones naturellement produites par le corps sont en sous-production ou en sur-production. Cela peut être dû à différents facteurs comme cette exposition à des perturbateurs mais aussi à cause du vieillissement, du fait de fumer, de la façon de se nourrir ou de son mode de vie Les hormones ont un rôle énorme dans le processus qui assure votre corps d’être au meilleur de sa forme et de sa condition. Ces messages ultra-rapides régulent votre humeur, vos fonctions reproductives et votre appétit. Et ce n’est qu’une partie de leurs fonctions essentielles. Bref les hormones c’est important !!! Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est tellement industriel et pollué que notre environnement, et nourriture sont exposés à des niveaux élevés d’oestrogène synthétique qui est la principale cause de déséquilibre hormonal.

SYMPTÔMES CHEZ LES FEMMES

Certains des effets secondaires les plus courants de déséquilibre hormonal chez les femmes comprennent:

Infertilité
Gain de poids
Acné
Perte de cheveux
Dépression
Fatigue
Perte de libido
Bouffées de chaleur
Sueurs nocturnes
Migraines
Vertige
Pilosité Excessive
Insomnie

Voici quelques super-aliments qui vous aideront à maintenir naturellement un système endocrinien sain et un taux d’hormones équilibrés pour prévenir et régler tout déséquilibre hormonal.

Les graines de chanvre

Ces toutes petites graines croustillantes lorsqu’elles sont entières fournissent de nombreux bénéfices à notre santé. Les graines de chanvre contiennent de grandes quantités de différents minéraux y compris le fer, le magnésium, le zinc, le calcium et le phosphore. Elles contiennent aussi des acides aminés, des huiles assimilables, de bonnes graisses et d’acides gamma linoléique (GLA), un régulateur naturel.

La richesse en nutriments et en minéraux du chanvre bénéficient à presque toutes les fonctions du corps. La teneur en GLA des graines de chanvre maintient des taux sains d’hormones thyroïdiennes et aide à réguler les hormones de la faim. Vous pouvez profiter de cette propriété équilibrante en ajoutant des graines de chanvre entières (leur coque fine apporte du croustillant à vos préparations crulinaires) ou décortiquées à vos plats préférés comme des céréales du petit-déjeuner, des smoothies, des salades, des pâtés végétaux ou en les utilisant pour réaliser un taboulé…

Les baies de goji

Depuis de très anciens temps, les baies de goji sont largement utilisées dans les médecines traditionnelles chinoise et tibétaine pour équilibrer les hormones et pour la fonction sexuelle. Les baies de goji appartiennent à la liste des fruits mondiaux les plus riches d’un point de vue nutritionnel. Elles ont une teneur intéressante en fer (même si les championnes dans cette catégorie sont les baies d’épine-vinettebeaucoup plus locales d’ailleurs !) qui est 15 fois supérieure à celle des épinards, elles contiennent des antioxydants puissants et des minéraux essentiels.

Les baies de goji apportent des effets positifs sur les taux d’hormones chez les femmes comme chez les hommes. Elles aident à nourrir le système endocrinien ce qui entraine des hormones plus saines, améliore la fonction sexuelle et donne une meilleure humeur. Grâce à sa versatilité, les baies de goji peuvent être consommées fraiches, sèches ou ajoutées dans des plats tels que les petit-déjeuners, les smoothies, les salades et les barres énergétiques maison.

Les graines de chia et de lin

Les deux, graines de chia et graines de lin, sont riches en acides gras essentiels Oméga-3 et en phyto-oestrogènes. Elles contiennent toutes les deux de grandes quantités de nutriments essentiels tels que des protéines, des fibres alimentaires, du fer, du potassium, du calcium et des antioxydants. Ces toutes petites graines sont des bombes nutritionnelles que vous pouvez ajouter à votre petit-déjeuner, à vos smoothies, vos soupes, sauces et pâtés. N’oubliez pas de moudre impérativement ou de tremper les graines de lin avant consommation au risque de les voir ressortir à l’autre bout dans le même état dans lequel elles sont entrées ! Pas de souci pour les graines de chia que vous pouvez consommer telles qu’elles. Ces graines étant mucilagineuses, pensez juste à boire beaucoup en les consommant.

La teneur en phyto-oestrogènes du chia et du lin aide à combattre les xeno-oestrogènes (perturbateurs endocriniens ou œstrogènes environnementaux) qui sont cancérigènes. Ils se lient aux récepteurs d’œstrogènes sans les stimuler. Ils se lient aussi aux cancérigènes pour aider à les éliminer du corps. De même, elles contiennent toutes les deux de l’acide linoléique qui se transforme en acide gamma linoléique (GLA) pour une production d’hormones plus saine.

Avez-vous déjà entendu parler du seed cycling ?

C’est une pratique assez en vogue, qui consiste à manger certaines graines à des moments bien précis de la journée tout au long du cycle mensutriel. La consommation de graines de lin, de citrouille, de sésame et de tournesolpermettrait aux femmes de se sentir mieux (rétention d’eau, fatigue, douleurs), favoriserait un cycle régulier, redémarrerait les menstruations en cas d’aménorhée et les aiderait à diminuer les symptomes de la ménopause.

Quatre variétés de graines sont utilisées:

Les graines de lin: riches en lignanes, une sorte de phytoestrogène (molécule végétale semblable en configuration aux oestrogènes humaines, mais ayant une action hormonale très faible, voire nulle), elles servent à limiter l’action des oestrogènes surnuméraires. Les graines de lin contiennent aussi des acides gras omega 3 qui veillent à l’intégrité des membranes cellulaires et leur réceptivité aux signaux hormonaux.

Les graines de citrouilles: une importante source de zinc, elles soutiennent une production optimale d’oestrogènes et de progestérone.

Les graines de sésame: elles contiennent aussi du zinc qui contribue à soutenir la synthèse hormonale, et des lignanes qui tamponnent l’excès d’oestrogènes.

Les graines de tournesol: la vitamine E assure la production de progestérone, et le sélénium soutient la détoxificationn hépatique, nécessaire pour éliminer les surplus d’hormones.

Du jour 1-14 du cycle menstruel 

1 c. Par jour de graines de lin moulues

1 c. Par jour de graines de citrouille moulu

Du jour 15-28 du cycle menstruel

1 c. Par jour de graines de sésame moulues

1 c. Par jour de graines de tournesol moulu

Vous pouvez les combinez à vos smoothies, salades, flocons d’avoine, yogourt, lait de noix tous les jours. Bien que cette technique soit utilisée par de nombreux naturopathes, herboristes et autres praticiens holistiques et que ceux-ci peuvent témoigner de manière anecdotique de son efficacité, il n’existe malheureusement pas (encore) d’études scientifiques sur ses effets mais si vous essayez faites moi un retour !

Petites graines mais grands effets !!

Partager:

7 Commentaires

  1. 15 novembre 2018 / 13 h 22 min

    Bonjour !
    Merci pour cet article très intéressant, je ne connaissais pas du tout les bienfaits de ces graines au niveau hormonal !
    comme quoi, on en apprends tous les jours 😉
    Bises

  2. Clara
    7 janvier 2019 / 12 h 12 min

    Merci pour cet article, je l’ai trouvé très intéressant et je ne connaissais pas du tout le seed cycling, je pense que je vais tester dès que possible !

  3. Stfanie
    18 janvier 2019 / 11 h 07 min

    Bonjour Florie,

    Tes articles sont toujours extrêmement intéressants et celui-ci a particulièrement retenu mon attention.
    Diagnostiquée souffrant d’endométriose il y a 2 ans, et saturée de traitements hormonaux qui ne fonctionnent pas et ont des conséquences désastreuses, j’ai décidé de rencontrer un Naturopathe qui m’a donné des conseils santé et de nutrition très semblables à ton article et aux tiens.
    Je ne sais pas comment continue d’évoluer ma maladie mais sans hormone et avec un traitement naturel accompagné d’une alimentation saine mes cycles sont revenus sans douleur particulière.

    Mon commentaire est un simple remerciement pour tes articles et conseils, étayé d’un témoignage en phase avec ce que tu écris.
    Merci pour ce blog qui fait du bien au corps et au cœur.

    • 21 janvier 2019 / 11 h 54 min

      Oh mais surtout merci à toi de me lire ! Ca me touche beaucoup !! Plein de bisous !!

  4. Orlane
    7 juin 2019 / 12 h 45 min

    Bonjour
    Super cet article j’espère que cela m’aiderai pour mon syndrome premenstruel !!
    Une question c’est une cuillère à café ou une cuillère à soupe ?
    Encore merci pour cet article très bien écrit
    Orlane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *