Et si le confinement était l’opportunité de nous réinventer ?

«La Terre semble un peu se défendre contre l’Homme, qui pense toujours qu’il peut tout et qu’il sait tout.  Le monde a connu un burn out collectif.»
En cette période de crise sanitaire, le moral est à la baisse et pourtant, j’ai décidé de voir le bon côté des choses.
Je sais que cette situation engendre beaucoup d’inquiétude et de panique mais cette situation est aussi l’occasion de changer nos habitudes, de réfléchir à notre manière d’agir au quotidien, de prendre du temps pour nous, de retrouver le sens du « vivre ensemble ».
Cette crise sanitaire du coronavirus et le confinement qu’elle nous impose peuvent être vu comme une opportunité pour repenser notre vie et nos valeurs, individuellement et collectivement. Oui j’ai bien dit une opportunité …

LE CONFINEMENT, UNE OPPORTUNITÉ POUR :

PRENDRE DU TEMPS POUR SOI

Ce temps qui nous est si cher d’habitude …
Avouez-le : en temps normal, prise dans la rapidité de votre vie professionnelle et personnelle, vous n’avez pas le temps de faire grand chose qui sort de l’ordinaire. Métro, boulot, sport, dodo… et on recommence ! Depuis combien de temps n’aviez-vous pas ouvert un livre, regarder un vrai film (Les Marseillais à Cancun ça compte pas!), ou encore pris soin de te faire une manucure correcte (pas celle que tu foire car réalisée à l’arrache entre deux coups de téléphone) ?
Gâteau, bricolage, couture, rangement, écriture … Le confinement permet de tenter des choses, d’explorer ses talents et d’être créatif.
J’imagine que beaucoup de personnes se plaignent du confinement « qu’il n’y a rien à faire » et s’ennuient… mais pensez justement à toutes les choses que vous aimeriez faire et que vous ne faites pas par manque de temps; apprendre une langue, planifier votre prochain voyage…
J’ai personnellement réalisé que sans souci d’organisation pour tout faire rentrer dans mon emploi du temps habituel, mon stress s’est dissipé, je dors bien mieux, j’ai l’impression de pouvoir souffler et de m’accorder enfin du temps.

APPRECIER LES PETITS DÉTAILS

Et si on en profitait pour observer tout ce qui se passe depuis notre fenêtre et notre balcon ?  Même dans les grandes villes, il y a des choses à voir et à entendre.  J’imagine que vous aussi chaque matin vous entendez le chant des oiseaux. Les oiseaux ont toujours été là, mais on ne les entendais pas, on ne prenais pas le temps de les écouter. Depuis le début du confinement, j’observe beaucoup plus, je  remarque les petits détails du quotidien et je m’en délecte. La bonne odeur du café le matin, sentir les rayons du soleil sur sa peau, chanter sous la douche, entendre un enfant rire, dire bonjour et sourire à des inconnus en allant faire des courses, lire un bon livre et perdre la notion du temps…La liste pourrait s’allonger sans fin sur de nombreuses page…  Le bonheur réside dans les choses simples. Ces petites choses qui une fois rassemblés, font une grande différence dans votre quotidien, qui vous permettent de sourire, d’être heureuse, un peu comme si vous preniez des vitamines.

SE RENDRE COMPTE DE NOTRE CHANCE

Le simple fait de se déplacer, de faire une petite balade, de rencontrer ses amis, de se rendre – pour ceux qui ont la possibilité de télétravailler – à son travail, aujourd’hui, tout cela nous est interdit. Et on s’aperçoit combien cela avait une valeur absolument inouïe, mais oubliée.  Les premiers moments où l’on pourra se déplacer sans problème, je pense que ce seront des moments d’éblouissement, d’émerveillement, de renaissance. Je pense que pendant des semaines et des mois, chacun de nous se sentira infiniment plus vivant que dans les mois précédents, parce que ce sera comme une sortie de prison. C’est la jubilation du prisonnier qui peut disposer de son corps, de sa liberté de mouvement. Aujourd’hui nous sommes tous des prisonniers volontaires, mais nous découvrons combien étaient précieuses ces activités.

CUISINER À NOUVEAU

Au même titre que les ordinateurs portables qui tournent à plein régime (merci Netflix),  les fours et les robots pâtissiers ont le cœur qui bat la chamade et ça fait plaisir. Avec tous les restaurants fermés, beaucoup de personnes se sont mises aux fourneaux. En pleine crise sanitaire, nous nous sommes recentrés sur l’essentiel: c’est-à-dire la santé à travers la protection de notre corps. Bien manger est essentiel pour s’assurer une bonne immunité. La situation actuelle est une opportunité extraordinaire de revoir notre mode d’alimentation. Je cuisinais déjà beaucoup mais avoir du temps en plus me permet encore plus de diversité, je tente et découvre de nouvelles choses, c’est un peu comme si je voyageais à travers ma cuisine mais sans bouger de chez moi.

MIEUX COMMUNIQUER

Ce téléphone que nous utilisons habituellement pour presque tout, sauf pour téléphoner; nous l’utilisons pour nous réveiller, pour écouter de la musique, pour prendre des notes, pour jouer, pour surfer sur les réseaux sociaux, pour nous informer de l’actualité, pour réserver des billets de train, un hôtel, pour faire des courses ou du shopping… mais pour communiquer nous préférons généralement envoyer des SMS. Depuis le début du confinement, nous prenons enfin le temps d’appeler notre famille, nos amis… pour parler de tout et de rien. Des conversations qui durent, qui font plaisir, des amitiés renoués… Un confinement qui au final nous rapproche. Lorsque je sort faire mes courses, descendre les poubelles, j’apprend aussi à communiquer davantage avec les gens, les voisins par exemple. Nous sommes plus attentif au monde qui nous entoure tout simplement.

LA PLANÈTE

Et oui, la  planète respire à nouveau et reprend ses droits. Il aura fallu une énorme crise sanitaire  pour obliger l’homme à stopper la maltraitance de la planète: humain confiné, transports ralentis, fermetures de pas mal d’usines… En Chine, en Italie et à Paris, une baisse drastique de la pollution de l’air a déjà été enregistrée.
Le confinement, c’est aussi l’occasion pour les animaux de réinvestir des endroits qu’ils avaient délaissés. Des images ont largement circulé sur les réseaux sociaux, comme les vidéos de dauphins jouant dans le port de Sardaigne, d’un loup en plein milieu de la station de Courchevel… J’ai bien conscience qu’après ce  confinement, la pollution sera de nouveau là, et que les animaux retourneront se cacher loin de l’agitation humaine. Mais j’espère que tout ceci provoquerai un électrochoc dans la mentalité des gens.

J’espère que cette situation permettra aux gens de prendre conscience de certaines choses, et que tout ceci nous servira de leçon.
Il me tarde de retrouver tout le monde très vite pour vivre de nouvelles aventures tous ensemble !

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *