Combien de sucre dans ces snacks « healthy » ?

Depuis plus d’une décennie, les produits dits « minceurs » s’accumulent dans les rayons de nos supermarchés. C’est notamment le cas concernant des produits récréatifs, que nous consommons habituellement avec quelque culpabilité. Yoghourts 0% et céréales diététiques, une fois l’appellation marketing dépassée, livrent un tout autre visage.

L’APPROCHE PAR CALORIE : UNE ERREUR

Le piège le plus grossier dans lequel les industriels tentent de vous faire tomber est celui de l’approche calorique des produits proposés. Ceux-ci, avancent-ils, contiennent peu de calories. Des céréales au chocolat peu caloriques ? Alléluia, direz-vous ! Eh bien non. Cette approche comptable considère que toutes les calories sont équivalentes, et qu’il suffirait d’en réduire le nombre pour maigrir. Sauf que toutes les calories ne se valent pas. 100 calories de soda auront des conséquences totalement différentes sur l’organisme que 100 calories de légumes verts. D’un côté vous allez agresser votre organisme en le submergeant de sucre blanc simple, occasionnant une décharge glycémique et une sécrétion massive d’insuline, l’hormone de stockage du gras. De l’autre, vous offrirez à votre corps fibres, eau, vitamines et minéraux. Dire « il y a moins de calories, donc c’est bon pour vous » relève donc du pur argument marketing. La calorie n’est pas un ennemi. Beaucoup d’aliments très caloriques, comme l’avocat, les fruits oléagineux ou le chocolat noir, peuvent être profitables pour l’organisme.

D’autre part, l’approche calorique des grandes marques de la minceur est révélatrice d’une logique contre-productive : l’hypocalorique. Faire baisser le nombre de calories de son bol alimentaire pour maigrir est une aberration nutritionnelle dangereuse pour l’organisme. En effet, si vous pratiquez un régime hypocalorique, votre corps va penser traverser une période de famine. Il va alors basculer en « mode économie ». Votre métabolisme de base, c’est-à-dire votre combustion d’énergie au repos va baisser drastiquement. Il est très difficile par la suite de le faire repartir à la hausse. Or un métabolisme de base élevé est la garantie d’une absence de prise de poids intempestive.

DES PRODUITS MINCEUR : VRAIMENT ?

Si l’on se penche avec quelque attention sur les étiquettes, pas de doute, les produits minceurs sont une vaste farce.
Je me suis promené dans le rayon diététique et allégé chez Leclerc, attention vous risquez d’être surprises :
Pour rappel,  1 morceau de sucre = 6g.

-Barre spécial K aux fruits rouges ou barre fitness chocolat noir =  1,5 morceau soit 8g de sucre


Un yaourt aux fruits Bonne Maman = 3,5 morceau soit 21 g de sucre


Un yaourt Danio = 3,5 morceaux 21 g de sucre


Biscotte minceur Equilibre Pasquier = 1 morceau soit 6g de sucre


Crème vanille caramel Gerlinéa = 3 morceaux soit 17g de sucre par pot


Barre gerlinéa Chocolat orange = 2 carrés soit 12g


Thé froid Arizona = 8 morceaux soit 42g de sucre


3 cuillères de confiture aux abricots allégé Andros = 2,5 morceaux soit 13g de sucre


Fourrés au cacao Bjorg = 1 morceau soit 6 g de sucre


Gourde compote Andros sans sucre ajouté = 1,5 morceau soit 10g de sucre


1 grand verre de Smoothie fraise banane Innocent = 4 morceaux soit 25g de sucres

Est-ce que certains produits vous ont surpris?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *