L’alcool et la perte de graisse

L’été, la saison des apéros, des verres de rosé bien frais en terrasse…
Si  vous voulez perdre du poids et que vous consommez de l’alcool les vendredis, samedis et dimanches soir, ce n’est pas la meilleure façon d’y arriver. Mais ça vous le saviez déjà j’imagine.
Et si vous pensez que le fait de vous entrainer plusieurs fois par semaine et de «faire attention du lundi au jeudi» vous permet de vous lâcher à fond les ballons les week-ends ?  Et bien il en est tout autre dans la réalité de votre métabolisme.


Ce que dise les études

– Dans une étude publiée dans le Journal of Clinical Investigation, les chercheurs ont observé les effets de l’ingestion d’alcool sur les glucides, les lipides et le métabolisme des protéines.

Les chercheurs ont évalué l’acide gras et l’utilisation du glucose sur un laps de temps de quatre heures. Pour ce faire, ils ont infusé les sujets avec une livraison simultanée de glucose et d’insuline. Les chercheurs ont ensuite prélevé des échantillons de sang au début de l’infusion, dans les 30 minutes qui ont suivi l’infusion et ensuite toutes les 15 minutes afin de déterminer comment les sujets utilisaient le «carburant».

Deux heures après le début de l’expérience, l’infusion de glucose a été remplacée par une infusion d’alcool équivalent à deux verres standards. Après la perfusion de l’alcool, les taux d’oxydation des graisses ont chuté de 87%.  Donc, au lieu d’utiliser la graisse pour le carburant, les corps des sujets ont effectivement commencé à utiliser l’alcool pour l’énergie. Les taux de l’oxydation des graisses sont restés très bas pendant plus de quatre heures après la perfusion de l’alcool, ce qui est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui veulent brûler les graisses.

Même petite quantité d’alcool restera dans votre corps assez longtemps pour créer une sorte de brèche dans la dégradation des graisses.

– Une autre étude basée sur les habitudes de la population américaine à également confirmé dès 1985 que les buveurs mangent en moyenne 16% plus que les non buveurs.

– Enfin une étude du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA/NIH), publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition dévoilait déjà les liens entre consommation d’alcool et régime alimentaire. Les conclusions de l’enquête révélaient que nous mangeons moins sainement les jours où nous buvons de l’alcool.
« La consommation d’alcool est associée à un apport calorique évident. Mais ce n’est pas tout, il y aussi les excès de calories liés à une modification du régime alimentaire, « les jours avec » alcool » expliquent les chercheurs de l’étude. Quand les hommes boivent de l’alcool, ils consomment 433 calories supplémentaires dont 168 kcal hors « poids calorique de l’alcool ». Ils choisissent des aliments plus riches en  protéines (viande rouge), en  matières grasses dont graisses saturés et mono insaturées (huile d’olive, de colza, beurre…), en  potassium et en sodium.

Ce qui se passe dans votre corps 

Il faut être claire. Pour notre organisme l’alcool est un poison ! Les noms de ces poisons : éthanol et méthanol. Ils ne rentrent dans aucune catégorie classique : protéine, glucide ou lipide.
Quand vous buvez, tout va vers le foie, qui traite ce poison en l’éliminant en priorité.
Lorsque vous buvez, votre corps cesse aussi de maigrir. Votre foie étant occupé à casser l’alcool, ce que vous consommez avec (graisses des chips par exemple ou sucre inclus dans les cocktails – le plus fatal ), va partir en stockage au lieu d’être utilisé.

Ce qui se passe dans l’assiette

En gros vous l’aurez compris, au moment où vous buvez, vos graisses ne sont plus utilisées comme source d’énergie… et le sucre va donc être efficacement stocké. En plus de ça, l’alcool stimule l’appétit, même si vous n’avez pas faim sur le coup, qui n’est jamais rentré chez soi après une soirée trop arrosée à se faire cuire des pâtes à 4h du matin !? Et oui avec de l’alcool dans le sang, la pizza et les fast-food sont d’autant plus attrayants !
C’est un effet négatif auquel il faut faire attention lorsqu’on mange avec un verre (ou plusieurs à la main).

L’alcool en quelques chiffres 


Les calories grimpent vite. Un grand verre de vin blanc apporte 185 calories, une pinte de bière 230, et  un cocktail alcoolisé 260.
Pour comparer, 1 gramme de protéine = 4 kcal, 1 gramme de glucide = 4kcal, … et 1 gramme d’alcool = 7 kcal !!

Et pour la pratique sportive ? 


Evidemment, vous vous en doutez, l’alcool c’est pas top du tout si vous pratiquez du sport.
– L’alcool déshydrate. Or les muscles sont composés à 80% d’eau… Vous comprenez le souci…
– L’alcool perturbe l’absorption, l’activation et le stockage des micro-nutriments essentiels, comme les vitamines et les minéraux..
– L’alcool perturbe les mécanismes de régénération musculaire.
En gros vous récupérez moins bien,  vous êtes moins performants, vous êtes davantage exposés aux risques de blessures.

Quelques conseils pour éviter de trop gros dégâts 

– Evitez de boire tous les jours ça semble logique, mais évitez de boire aussi tout le week-end, vendredi-samedi-dimanche ça fait beaucoup !
– Evitez les excès. En règle générale si vous êtes mal le lendemain, c’est que vous avez trop bu, s’éviter une gueule de bois c’est quand même bien plus sympa !
– Evitez les cocktails. Ils contiennent beaucoup trop de sucre. Imaginez la quantité de sucre que vous ingurgitez en ajoutant des jus de fruits à vos boissons !
– Si vous savez que vous allez faire la fête le soir, essayer de diminuez votre consommation de glucides sur le reste de la journée
– Si vous buvez à table, essayez de faire en sorte que votre repas soit le plus sain possible
– Favorisez le vin rouge aux autres alcools, il est riche en antioxydants

Alors attention, souvent les gens pensent à tord que l’alcool est LE coupable d’une prise de poids. Or celui-ci ne peut pas être le seule responsable d’une prise de poids hein, l’alimentation et votre pratique sportive joue aussi un rôle !
Comme tout il faut savoir être raisonnable et bien choisir ses boissons.

Partager:

3 Commentaires

  1. 20 août 2018 / 20 h 33 min

    Ah je ne savais pas que trois verres de vin rouge correspondaient à un Burger !

  2. 20 août 2018 / 21 h 43 min

    Très bon à savoir tout ça. Il y a des évidences que l’on a tendance à oublier….je me pose quand même des questions pour le cas des mannequins qui ne vivent que de champagne…

  3. Audrey
    21 août 2018 / 21 h 59 min

    Merci pour les équivalences, c’est hyper intéressant ! Je savais que c’était calorique mais pas à ce point :O
    Pour ma part pas d’alcool pour plusieurs raisons, je n’aime pas ça déjà, le goût ne me plait pas du tout, puis comme tu dis c’est calorique (quitte à consommer des calories, je préfère me faire plaisir avec autre chose à y être xD). Et c’est clair qu’alcool va souvent avec repas gras, on se souvient des soirées étudiantes…
    Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *